+ Ajouter des chambres



Chiffres clés

Conseils d'initiés

A découvrir aux alentours :
Le Marché : deux fois par semaine, le mercredi et le samedi, sur l'avenue du Président Wilson, à deux pas de l'hôtel, entre le pont de l'Alma et la Place d'Iéna, vous trouverez un marché réputé où sélectionner les produits frais et sélection florale aux grés de vos envies.

Le 16ème abrite dix-neuf immeubles signés Guimard, avec leurs balcons en fer forgé entourés de sculptures. Ainsi, le Castel Béranger de 1898, au 14 rue La Fontaine, enchante les passants par sa façade « nouille » aux hippocampes de fonte. A ne pas manquer non plus : le 39 boulevard Exelmans, ancien atelier de Carpeaux, et le 2 rue Eugène-Manuel, pour ses chardons roses, conçus par l'architecte Klein et le céramiste Muller, qui grimpent le long d'un mur ocre. Visite-conférence avec le Centre des monuments nationaux. 01.44.54.19.30.

Et aussi : la villa Beauséjour et ses constructions édifiées avec des éléments du pavillon impérial russe de l'Exposition universelle de 1867. La Maison russe, située au 3 ter de la villa, est une datcha : rez-de-chaussée en brique et pierre, façade revêtue d'éléments en bois. Au 6, l'« isba » a été bâtie avec une partie des écuries du tsar Alexandre II. Malheureusement ces deux maisons ne sont pas ouvertes au public.


A visiter :
La Maison de Balzac : située au coeur de l'ancien village de Passy, elle occupe les dépendances d'une « folie » édifiée à la fin du XVIIIème. Poursuivi par ses créanciers, Balzac y a trouvé refuge le 1er octobre 1840. Il est alors devenu locataire d'un appartement de cinq pièces, situé en rez-de-jardin. Caché sous le pseudonyme de « M. de Breugnol », il a vécu sept ans dans cet « abri provisoire », où il a écrit Une ténébreuse affaire, La Rabouilleuse, Splendeurs et misères des courtisanes, La Cousine Bette ou encore Le Cousin Pons. 47 rue Raynouard. Tél: 01 42 24 56 38.

Le Musée Marmottan : surplombant les jardins du Ranelagh, il est dédié à Monet, mais présente aussi des toiles de Berthe Morisot et Paul Signac. 2 rue Louis-Boilly. Tél : 01.44.96.50.33.
Le Musée Guimet : spécialisé dans les arts asiatiques. 6 place d'Iéna. Tél : 01.56.52.53.00.


Une pause gourmande :
Carette : incontournable pour un thé, un café, des macarons ou un club sandwich. Jolie vue sur le Trocadéro et terrasse très animée dès les beaux jours. 4 place du Trocadéro. Tél : 01.47.27.98.85.
Chez Antoine : ce bistrot construit en 1911, sous un balcon Guimard évoquant un arbre et ses racines, est un havre de paix avec carrelage fleuri et tableaux de bal champêtre. 17 rue La Fontaine. Tél : 01.40.50.14.30.
Au Régal : cette maison fondée en 1934 vend un succulent Vatrouchka et 25 sortes de vodkas. 4 rue Nicolo. Tél : 01.42.88.49.15.
La Pâtisserie des Rêves : au 111 rue de Longchamp.


Boutiques :
Noël : spécialiste du linge de maison brodé, ici les matières les plus nobles sont à l'honneur tel que lin, organdi, coton damassé, mousseline, éponges moelleuses en coton d'Egypte, percale, satin ou piqué de coton. 1 avenue Pierre 1er de Serbie. Tél : 01.40.70.14.63.

La Réserve de Peau d'Ange : hochets en argent, robes de baptême fin XIXème en dentelle de Valenciennes, mouchoirs de films de cape et d'épée, miroirs-soleils Louis XVI, porte-clés à pompon de soie... Cette réserve de cadeaux abrite de jolis trésors, parfois dénichés à Drouot. 15 avenue Mozart. 01.45.25.46.18.

La Pastorale : cette boutique d'antiquités et de curiosités en tout genre tient dans un mouchoir de poche et pourrait être le salon d'une amie chez laquelle on aime s'attarder. Depuis 1990, la maîtresse des lieux s'appelle Nad Laroche.
« Chaque semaine, je crée une nouvelle vitrine, comme on écrit une page de poésie », dit-elle. Romantique, Nad ? Plutôt passionnée et un brin excentrique. Passionnée par « le beau et l'utile ». Quant à son excentricité, elle se niche dans un vase en verre des années 1950, une table chinoise en bois brut ou une série de gravures abstraites… 118 avenue Mozart. Tél : 01.45.25.73.56
Sans oublier les belles boutiques de l'Avenue Victor Hugo.