//MP:mpLink

Summer by La Bauhinia

La nouvelle table de Quentin Testart au Shangri-La Paris

L’arrivée du Chef marque un nouveau voyage dans l’histoire du Shangri-La Paris, avec pour décor l’un des jardins les plus secrets de la capitale, et des assiettes tournées vers le large.

 

Dès le 1er mai, le Shangri-La Paris dévoile une cuisine créative, un voyage identitaire et affranchi des codes classiques de la gastronomie. Une cuisine de partage et de plaisir autour de la mer, dont un avant-goût est d’ores et déjà à retrouver au restaurant La Bauhinia.


DÉCOUVREZ LE MENU

RÉSERVEZ VOTRE TABLE

Pour plus d'informations, vous pouvez nous contacter par téléphone +33 1 5367 1998 ou par email paris@shangri-la.com

Un jardin secret

A l’arrivée des beaux jours et jusqu’au mois d’octobre, La Bauhinia prend ses quartiers d’été. Elle investit un jardin confidentiel de l’Ouest parisien, à l’abri des regards et faisant face au sommet de la Tour Eiffel.


Imaginé comme un lieu de vie intérieur-extérieur,
Summer by La Bauhinia joue sur les deux tableaux : la fraîcheur d’une salle à manger ouverte sur la végétation, et la magie de tables dressées dans un jardin particulier.

Une cuisine de la mer cosmopolite

Bercé par ses souvenirs de Bretagne et marqué par ses premières expériences au sein de brigades tout poisson, Quentin Testart a saisi l’opportunité de combiner ce qui lui tient à cœur : les produits de l’océan et son goût des voyages.


Empruntant aux différents continents le meilleur des techniques de découpe, de cuissons, les épices et condiments qui ne trouvent pas meilleure chair que celle des produits de la mer.

Partage et convivialité

L’objectif de cette nouvelle proposition? Forcer la convivialité, créer la surprise et l’envie de « tout goûter » plutôt que de rester dans les codes d’une cuisine de palace trop convenue et figée.

Les Gamberro Rossa se picorent ici sur des Sticky Rice qu’on commande à plusieurs. L’Araignée, travaillée avec le pomelo thaï, un gel de yuzu et une émulsion de bisque, se partage à la petite cuillère.

Même jeu collectif avec le Tataki de thon à la cébette thaï et rafraîchis d’une sauce ponzu.

Le goût du voyage

Parmi les plats les plus attendus ?

Le Maigre, successivement cuit à basse température et dans une feuille de bananier, accompagné d’une fondue de carottes, haricots plats et coco. 

Le Homard
, travaillé en petits ravioli pastels, qui nagent dans un bouillon wonton. 

Le Rouget
présenté en portefeuille avec ses jeunes pousses d’épinards, olives Taggiasche, câpres et arrosé d’un vrai jus de bouillabaisse.

Les exceptions qui font l’unanimité

Et si les végétarien(ne)s embarquent pour un voyage immobile mémorable avec une assiette pensée comme une bouillabaisse de légumes, de fleurs de lotus au curry-coriandre et gel de yuzu, le Chef propose aux aficionados de viande : une Volaille laquée comme au Levant, et une Entrecôte Wagyu à la béarnaise herbacée.

Chef Exécutif Quentin Testart

A 28 ans, Quentin Testart devient le plus jeune Chef Exécutif des Palaces parisiens. Désireux de sortir des codes classiques de la gastronomie de Palace pour insuffler une cuisine identitaire, résolument tournée vers la mer et les parfums.


Originaire de Paris, et amoureux de sa Bretagne où sont ancrées ses racines familiales, il doit son amour de la cuisine à sa grand-mère, installée au plus près de l’océan et de la criée, à Lorient.